Portons du mauve pour la Journée Lavande !

Purple Day

 

Mieux comprendre l’épilepsie

L’épilepsie est un trouble peu connu touchant pourtant près d’1 Canadiens sur 100.⁠ L’une des façons d’apporter son soutien aux personnes atteintes est, tout simplement, d’acquérir plus de connaissances sur le sujet pour aider à faire tomber les préjugés. ⁠

 

Qu’est-ce que la Journée Lavande ?

Le 26 mars est reconnu par plus de 80 pays à travers le monde comme la journée mondiale de sensibilisation à l’épilepsie, maintenant connu sous le nom de la Journée Lavande. La Journée Lavande a été lancée en 2008 grâce à l’initiative de la Canadienne Cassidy Megan. Ayant reçu un diagnostic d’épilepsie à l’âge de 7 ans, cette jeune néo-écossaise s’est depuis démarquée en s’associant avec divers organismes pour que son idée de la Journée Lavande devienne un mouvement mondial. Plus de 80 pays participent maintenant au mouvement grâce à des centaines d’événements prenant place chaque année.

 

Pour avoir choisi la lavande ?

En fait, cette fleur est traditionnellement associée à la solitude et à l’isolement ; des sentiments que la Canadienne Cassidy Megan, créatrice de cette journée, a ressentis lorsqu’elle fut diagnostiquée épileptique, à l’âge de 7 ans.

 

L’initiative invite donc ceux et celles qui en sont affectés à se réunir et à entretenir des conversations signifiantes sur cette affection. De même, elle nous permet à tous de soutenir ceux qui souffrent d’épilepsie et de montrer notre appui en nous associant tous autour d’une couleur : le violet.

 

Qu’est-ce que l’épilepsie ?

L’épilepsie est un trouble neurologique qui perturbe l’activité électrique du cerveau et entraîne des crises récurrentes. Ce dysfonctionnement du cerveau se se manifeste lorsque la conscience, les mouvements ou les actions d’une personne peuvent être modifiés de façon incontrôlable pendant un court laps de temps. La durée et le type de crise varient en fonction de la région du cerveau affectée et de son étendue.

 

Il existe une grande variété de types de crises d’épilepsie. Elles sont néanmoins regroupées en 2 grandes catégories.

 

Les crises généralisées

S’étendent sur les deux hémisphères du cerveau

Sont souvent associées à une perte de conscience

 

Parmi les types les plus fréquents, on retrouve

les absences : Brève période de non-réceptivité (regard dans le vide) qui passe souvent inaperçue ou perçue comme dans la lune,

les crises tonico-cloniques : Sa phase tonique provoque une perte de conscience, une contraction musculaire et de la difficulté à respirer. Sa phase clonique provoque des convulsions qui peuvent causer une morsure de la langue, un excès de salive et une perte d’urine et de selles.

les crises atoniques : Brusque perte du tonus musculaire causant une chute et une possible perte de conscience.

les crises myocloniques : Secousses et contractions musculaires soudaines pouvant causer une chute, mais n’implique généralement pas de perte de conscience.

 

Les crises partielles

Aussi appelées “crises focales”

Se déclenchent dans une partie spécifique du cerveau, donc le déroulement de la crise dépendra de son emplacement.

 

Elles peuvent être

simples : Pas de perte de conscience. Sensations inhabituelles (ex. : troubles de la vision, picotements, impression de déjà-vu, etc.). Peuvent être précurseurs d’une crise plus grave.

ou complexes : Affecte l’état de conscience. Symptômes fréquents : regard vide et gestes automatiques répétés (ex. : tirer sur ses vêtements). Incapacité ou difficulté à parler.

 

Quelques symptômes fréquents

 

Les symptômes lors de crises d’épilepsie peuvent varier grandement d’une personne à l’autre, parfois même d’une crise à l’autre. Parmi ces symptômes, on retrouve :

désorientation ;

perte de conscience ;

faiblesse ;

Contractions musculaires ;

troubles divers :

mouvements ;

sensations ;

humeur ;

fonctions cognitives ;

convulsions *

 

*Le protocole d’intervention suivant est un excellent outil pour savoir quoi faire en cas de crise convulsive : https://academiesb.com/ressources-gratuites

 

Les personnes souffrant d’épilepsie ont aussi davantage de chances d’avoir des problèmes physiques secondaires : fractures, hématomes et blessures multiples.

 

Être atteint d’épilepsie ce n’est pas seulement faire des crises. Malheureusement, cette affection peut entraîner d’autres problèmes, tels que des troubles psychosociaux, comme l’anxiété, le stress et la dépression.⁠

 

L’épilepsie peut aussi mener à des troubles comportementaux, surtout chez les enfants. Ces troubles peuvent se développer en raison de :

 

La peur, le stress ou l’embarras liés au fait d’être atteint d’épilepsie ;⁠

La frustration liée aux difficultés d’apprentissage et de langage ;⁠

⁠Une anomalie dans l’une des régions du cerveau qui contrôlent et aident à contrôler les émotions et le comportement ; ⁠

⁠Une activité anormale des ondes cérébrales (épileptique) qui perturbe le fonctionnement normal du cerveau ; ⁠

Une thérapie de médicaments antiépileptiques qui modifie l’équilibre des produits chimiques (neurotransmetteurs) à l’intérieur du cerveau, qui veille à régulariser le comportement.⁠

 

Les chances que les enfants épileptiques aient des problèmes comportementaux varient grandement d’un jeune à l’autre, selon le type d’épilepsie et son emplacement dans le cerveau, la fréquence et l’intensité des crises, le type de médication et la réaction de son entourage face aux crises. (The Hospital for Sick Children, 2010)

 

SAVIEZ-VOUS QUE

L’épilepsie touche 1 Canadien sur 100

__________  

La moitié des causes de l’épilepsie sont encore inconnues

__________  

Plus de 50 millions de personnes dans le monde ont reçu un diagnostic d’épilepsie — cela en fait le trouble neurologique grave le plus courant à travers le monde

__________

On estime que 70% des personnes vivant avec l’épilepsie pourraient vivre sans symptômes si les ressources permettaient de meilleurs diagnostics et traitements

 

Encore trop de préjugés

Selon la neuropsychologue Sarah Lippé, Ph. D., les jugements sociaux sont encore véhiculés auprès des personnes épileptiques. Dû à ces préjugés, les personnes touchées par l’épilepsie ont des risques accrus de rencontrer les problématiques suivantes :

isolement et rejet ;

détresse psychologique ;

difficultés scolaires et professionnelles ;

discrimination ;

perte d’emploi, chômage et pauvreté.

 

 

Source : Alliance canadienne de l’épilepsie

 

Saviez-vous que…

La croyance populaire qu’il est dangereux d’avaler sa langue durant une crise d’épilepsie est un mythe!

 

Eh oui! En fait, il est physiquement impossible d’avaler sa langue, une morsure est toutefois possible. Cependant, il ne faut tout de même jamais mettre d’objet, comme une cuillère, dans la bouche de la victime pour prévenir ce type de blessure. Elle risquerait plutôt de se casser des dents, se blesser les gencives et les joues, se fracturer la mâchoire ou s’étouffer avec l’objet.

 

Profitons de la Journée Lavande pour faire tomber ces préjugés !

 

Rendez-vous au lien suivant pour en connaître davantage sur l’épilepsie et pour savoir comment souligner la Journée Lavande : https://www.canadianepilepsyalliance.org/5619/

 

Sources

Alliance canadienne de l’épilepsie. S.d. «À propos de l’épilepsie». URL : https://www.canadianepilepsyalliance.org/a-propos-de-lepilepsie/?lang=fr [Dernière consultation le 16 mars 2022]

CHU Sainte-Justine. 2017. «Parlons d’épilepsie». URL : https://www.chusj.org/fr/soins-services/E/Epilepsie/Parlons-d-epilepsie [Dernière consultation le 16 mars 2022]

Épilepsie Section Québec. S.d. « Qu’est-ce que l’épilepsie?». URL : https://www.epilepsiequebec.com [Dernière consultation le 16 mars 2022]

Gilmour, H., Ramage-Morin, P. et Wong L., S. 2016. «L’épilepsie au Canada : prévalence et conséquences». Statistique Canada. URL : https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/82-003-x/2016009/article/14654-fra.htm [Dernière consultation le 16 mars 2022]

Lippé, Sarah. S.d. «Épilepsie». Association québécoise des neuropsychologues. URL :https://aqnp.ca/documentation/neurologique/lepilepsie/ [Dernière consultation le 16 mars 2022]

Organisation mondiale de la santé. 2022. «Principaux repères : Épilepsie». URL :https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/epilepsy [Dernière consultation le 16 mars 2022]

Personnel de SickKids. 2010. «L’épilepsie et le comportement». About Kids Health. URL : https://www.aboutkidshealth.ca/fr/Article?contentid=2113&language=French [Dernière consultation le 16 mars 2022]

Purple Day. S.d. «Purple Beginnings». URL :https://www.purpleday.org [Dernière consultation le 16 mars 2022]

 

Arnaud Korth

Agent administratif

1