fbpx

Pourquoi apprendre la réanimation

Chaque seconde compte.

Huit arrêts cardiaques sur dix se produisent hors des hôpitaux

En quoi consiste la RCR?

La RCR peut quadrupler le taux de survie

Chaque année, des milliers de Canadiens meurent d’un arrêt cardiaque car ils n’ont pas reçu assez rapidement les soins médicaux nécessaires. Huit arrêts cardiaques sur dix se produisent hors des enceintes d’un hôpital. Ils peuvent survenir dans un domicile ou dans un lieu public et la RCR n’est alors effectuée par un premier intervenant que dans environ 15 % des cas. Quand un arrêt cardiaque survient, chaque seconde compte. Pour chaque minute qui s’écoule sans manœuvre de réanimation, les chances de survie diminuent d’environ 10%.

Ce que nous entendons par manœuvre de réanimation, c’est la pratique de la RCR. La réanimation cardio respiratoire permet de comprimer manuellement le muscle cardiaque et de rétablir une circulation sanguine chez la personne victime à un arrêt cardiaque, afin de la maintenir en vie jusqu’à l’arrivée des secours. La première chose à faire reste donc toujours de contacter les services d’urgence (9-1-1) le plus vite possible.

Une étude déterminante du “New England Journal of Medicine” a révélé que la RCR pratiquée par des premiers intervenants peut presque quadrupler le taux de survie. De plus, la qualité de vie des victimes ayant survécu à un ACR est nettement meilleure si les premiers intervenants leur ont d’abord administré la RCR avant l’arrivée des secours. En faisant circuler manuellement le sang dans l’organisme, le secouriste diminue les risques de mortalités cellulaires. Voilà pourquoi il est important d’être sensibilisé aux pratiques de la RCR. Pas seulement pour les autres mais aussi pour vous et vos proches.